Sauvons la planète de l’écologie hystérique

Ploum fustige l’hypocrisie et l’incohérence de certains discours et aspirations écologiques. J’adhère au fond du propos, mais par contre m’est avis qu’il se trompe sur certains points, notamment avec des raccourcis par exemple sur le gilets jaunes. Ou encore sur le refus de nommer les responsables que sont les « « les politiques », « l’industrie », « les riches » ou « le capitalisme » » relégués au rang de « concepts arbitrairement vagues ».

Laisser un commentaire