Le Fairphone 2, ça donne quoi ?

Ça va faire environ un mois que j’ai reçu mon Fairphone 2 (FP2 pour les intimes), je me décide donc à faire un petit retour sur celui-ci.

Fairphone 2 - Recto Fairphone 2 - Verso

Prise en main du FP2

J’ai bien dit « petit retour », car en vérité il n’y a pas grand chose à dire… C’est un smartphone sous Android, il fait le job qu’on attend de lui.

L’interface est un très légèrement déroutante quand on est habitué à l’interface par défaut de Android (Stock ou CyanogenMod), mais on s’y fait rapidement. Il y a quelques widgets par défaut, notamment celui qui fait plus ou moins office de menu (le bouton habituel menant aux applications étant absent de l’écran principal), avec les applications récentes et les plus utilisées :

Widget menu Écran principal

On peut aussi, en glissant depuis le bord droit ou gauche de l’écran, faire apparaître un menu avec le bouton « apps » et des applications épinglées. Un peu à la manière de Ubuntu Touch.

L’écran des applications est lui aussi un peu particulier, il y a une partie « applications actives », et une autre pour les « inactives ». Aussi, il y a une petite vignette sur les applications nouvellement installées ou récemment mises à jour, ce qui dénature pas mal l’icône des applications en question et présente assez peu d’intérêt…

Menu applications

Voilà pour le petit tour du propriétaire au niveau de l’interface.

Le téléphone en lui-même est assez épais, ce qui peut se comprendre pour un téléphone modulable, au moins on a la garantie qu’il ne va pas se plier dans la poche. Toutefois il est assez léger, en tout cas je n’ai pas l’impression qu’il soit plus lourd que le One Plus One qui est pourtant plus fin et à peine plus grand.

Sur la tranche en bas à droite il y a un bouton qui sert à lancer l’appareil photo, et à déclencher la prise de photo. C’est assez pratique, ça évite d’avoir à faire une contorsion du doigt pour appuyer sur l’écran pour prendre une photo.

Au niveau de son autonomie, il me tient tranquillement une journée pour l’utilisation suivante :

  • beaucoup de SMS ;
  • très peu d’appels ;
  • du Web le midi et de temps en temps dans la journée ;
  • synchronisation de mes mails (deux boites) ;
  • mes agendas et contacts (Card/CalDav) ;
  • wifi, bluetooth et GPS constamment allumés.

Autrement dit, c’est mieux qu’un iPhone ! ;-P

Ses défauts

Alors non il n’est pas parfait, il a quelques défauts. À vrai dire j’en ai constaté trois pour l’instant.

Premièrement, je ne sais pas si ça ne touche que moi ou si c’est commun à tous les FP2, mais en tout cas mon écran affiche des traits horizontaux avec quelques scintillements quand il est verrouillé. Bizarrement ça disparaît quand le téléphone est déverrouillé.

Secondement, pareillement je ne sais pas si ça ne concerne que moi, il arrive occasionnellement que le tactile se mette à déconner lorsque je fais défiler verticalement, le défilement se met à partir dans tous les sens.

Pour ces deux problèmes, je ne sais pas s’il faut mettre ça sur le compte d’un bug logiciel ou matériel. Je n’ai pas encore essayé de le démonter/remonter pour voir s’il y a un problème entre la base et le module de l’écran.

En tout cas chez Les Numériques ils n’ont pas l’air d’avoir constatés ces problèmes dans leur test du Fairphone 2. J’irais éventuellement faire un tour sur les forums pour en savoir davantage, en attendant ces problèmes ne me gênent pas spécialement.

Troisièmement et dernièrement, du fait de la coque qui remonte sur l’écran, il prend assez vite la poussière sur les coins :

Poussière dans les coins

Qu’est-ce que j’en attend(ais) ?

On peut se demander à quoi bon acheter un FP2 s’il ne fait ni plus ni moins qu’un autre smartphone sous Android ?

Pour ma part, ce qui à motivé mon choix pour ce téléphone, alors que j’avais un One Plus One dont j’étais entièrement satisfait, c’est l’aspect éthique du projet. J’avais avant tout envie de soutenir un projet qui fait avancer les choses dans le bon sens. On se plaint que nos smartphones sont fabriqués par des esclaves dans des endroits peu soucieux des Droits de l’Homme, que les minerais utilisés proviennent de zones de conflits, etc. Eh bien là c’est l’occasion de participer à ce que les choses changent, au moins en envoyant un signal comme quoi nous ne sommes pas que des consommateurs aveugles.

Je vous rassure je n’ai pas jeté mon ancien téléphone à la poubelle ni ne l’ai relégué au fond d’un placard. C’est ma fiancée qui l’a récupéré car elle avait cassé le sien ;-)

Il y aussi les aspects modulable et ouvert du téléphone que je trouve être de gros plus.

Si demain j’éclate mon écran, grâce à sa modularité je peux le changer moi-même sans trop de complication et pour pas trop chère. J’espère aussi qu’à terme on aura le droit à des upgrades de composants pour améliorer le téléphone sans avoir à tout changer.

Le fait que Fairphone publie les sources de l’OS, avec les binaires des pilotes, laisse espérer qu’on devrait vite avoir le droit au portage de différents systèmes.

Le port de CyanogenMod, qui à priori devrait être le plus simple à réaliser semble paradoxalement tarder à arriver. J’espère que ça va se décanter rapidement.

Le port de Ubuntu Touch, sur lequel j’ai pas mal d’espoir, semble malheureusement lui aussi traîner du pied… Et le FP2 ne possède pas d’interface MHL qui permet de relier le téléphone à un écran en HDMI, ce qui limite un peu l’intérêt de Ubuntu et sa fonctionnalité de « convergence » sur ce terminal. Toutefois l’OS de Canonical est prometteur, et à le mérite de permettre de s’affranchir de Android.

Les portages

Il y a Sailfish OS qui semble très bien avancer. Mais je suis un peu dubitatif quant à l’avenir de ce système, car à priori il n’apporte rien de plus que Android, en plus de ne pas être totalement libre…

Je viens également d’apprendre que B2G (ex-FirefoxOS pour smartphone) a le droit à son portage qui est en cours. Mais comme pour le deux premiers, rien de concluants pour l’instant.

Quant à ceux qui voudraient simplement se débarrasser des Google Apps, pas besoin d’attendre CyanogenMod, suffit de se rabattre sur le Fairphone Open Source OS.