Ne devraient-on pas renvoyer les noirs aux champs ?

Avertissement : lisez jusqu’à la fin ;-)

Je veux dire, si on mettait de côté le politiquement correct et le bourrage de crâne anti-raciste actuel. Le physique des noirs est particulièrement adapté au travail physique, notamment aux champs, c’est une prédisposition naturelle. Puis il n’y a qu’à parler avec eux pour se rendre compte que la majorité d’entre eux est nettement moins cultivée que les blancs, ils ne sont pas adaptés au travail intellectuel, dans les bureaux. D’ailleurs ça a été une erreur de les autoriser à accéder à ce type de poste, surtout les postes de direction, ils prennent des décisions stupides et irrationnelles. Preuve en est, lorsque les noirs travaillent aux champs l’économie du pays se portait beaucoup mieux et il y avait du travail pour tout le monde.

Ça vous choque ? Ces propos sont inacceptables ?

Remplacez :

  • « noir » par « femme »,
  • « champs » par « maison »,
  • « anti-raciste » par « féministe »,
  • et « blanc » par « homme »

Bizarrement, là pour certains ça choque moins alors que le propos est le même. Pourquoi ? Il faut réaliser que le sexisme est un racisme de genre, et regretter le « bon vieux temps » où madame était occupée la maison est semblable à regretter le « temps béni des colonies ».

Avec cet exercice de style je n’ai rien inventé, je vous invite à regarder cet extrait de Monique Piton qui remplace « femme » par « arabe » et « homme » par « blanc » pour mettre en exergue le traitement des femmes dans la société et plus particulièrement les entreprises. Malheureusement encore très actuel.